17 janvier 2013

Bistrot de l'Histoire " Le ventre des femmes "

Bistrot de l'Histoire  " Le ventre des femmes. Histoire des mentalités"bistrots_histoire_140912 cliquer ici

le  vendredi 25 janvier 2013 au Petit Écho de la mode à Châtelaudren - 18h.

En partenariat avec le Leff Communauté , l'Association Culture et Patrimoine, le Pays de Guingamp

Entrée gratuite - Buvette et restauration sur place 

Peau de femmes webformate

Le ventre des femmes se révèle lieu de mémoire, d'identité, mais aussi de plaisirs et de souffrances, de "passages" symboliques d'un statut à un autre, d'énergies et de tensions. Il incarne également ce carrefour entre l'intime et l'universel, cher aux Bistrots de l'Histoire.

 avec de nombreux témoins, consultants, historienne, sage-femme et medecins 

Artistes associés : Safia , Guenola Jouanny, Dominique Potard

Le principe est simple : organiser la rencontre, dans un lieu convivial, entre le public et des témoins, des historiens, des sociologues et des artistes. L'objectif est de créer un échange public pour valoriser et donner sens à une histoire locale partagée collectivement. La mémoire, l'oralité et l'art sont les vecteurs fondamentaux de ce que nous reconnaissons aujourd'hui comme le patrimoine culturel immatériel.

L'association des Bistrots de l'Histoire a déjà exploré avec succès l'histoire des femmes dans notre région en organisant des rencontres à propos de la contraception et de l’avortement puis de l’histoire des libertés des femmes.

"Le ventre des femmes" : c'est autour de cette formulation originale éveillant la curiosité que les Bistrots de l'Histoire nous proposent de poursuivre cette incursion dans les mentalités et l'Histoire.

Loin de ne concerner que les femmes et d'enfermer dans un discours réducteur, le thème ainsi formulé invite hommes et femmes, jeunes et anciens, parents et enfants, à se pencher sur le rapport que nous avons avec l'image du ventre des femmes, dans notre vie quotidienne. - lire la suite

Sculpture : Le ventre des femmes - Dominique Potard

Posté par Dominique POTARD à 09:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


19 mars 2012

"Regards Croisés" - suite printanière

RCflylight

Photos à retrouver dans #1 passage "Regards Croisés" Tréguier

Regards Croisés

Dominique Potard – plasticienne

Pauline Sol Dourdin - danseuse

 

Croisement de 2 regards de femmes, 2 générations, qui se retrouvent autour de la même nécessité de « dire », de partager, de renvoyer les sentiments, les émotions, les révoltes, les états traversés, qui construisent l’identité.

La transformation, l'appropriation du corps se confronte à des codes sexués qui régissent le monde en 2 catégories - le monde des hommes, le monde des femmes.

Interpeller tout un chacun sur la question de l'identité définie par le corps, en rapport à l’histoire d’hier et d’aujourd’hui, ce « deuxième sexe » que nous revendiquons « sujet libre », pour ouvrir des espaces d’échange et de « remontée de parole » avec le public.

jeudi 29 mars à Tréguier (22)  - Suite printanière

17h30Le Bel aujourd'hui
« Temps, Tant de Femmes » Exposition de Dominique Potard

Mettre la vie, la femme à travers son corps en lumière. Revendiquer la plénitude, l’épanouissement dans sa complexité, son appartenance à une société, au monde. Etre pleine et entière. Défendre l’amour qu’on se porte à soi Mais aussi lancer un cri contre la barbarie humaine ! Observer les corps et les reconstruire, les charger de symbolisme.

Lecture à voix haute 2 élèves L théâtre du lycée Savina

 18h chapelle des Paulines

« #1 Passage #2 sans visage » - exposition Dominique Potard

« Mettre à jour la métamorphose du corps – sujet.

De franchissements en transformations, de la vie à la mort ; combien de passages, combien de vies, combien de luttes pour se dé-jouer des carcans, passer entre les mailles du filet et exister -

Enveloppes diaphanes, transparences et interstices – derrière, le corps. »

 Création vidéo « les fantômes» et «Moi, je m'aime tout court» de et par les élèves de 1èreL cinéma du lycée Savina

 Performances Dansées - Pauline Sol Dourdin

Le corps, objet, objet de l'Autre, de soi
Le corps, l’enveloppe … une femme, une être humaine.
Le corps, territoire occupé.
Le corps, démembré, morcelé, objectivé, enchaîné aux mythes. Réapproprions-nous nos corps.
- Danser la féminité. Quelle féminité ?
- Identité de femme. Lieu commun d’une construction.
- Territoire intime. Violence. Corporéité brute.

 Lectures à voix haute 1ère et Terminale L théâtre

 Conférence par Daniel Giacobi, enseignant d'histoire lycée Savina durée ½ h

« Tondues des camps de la mort », « Tondues de la Libération »,  deux situations apparemment opposées et pourtant deux attitudes qui se rencontrent : des dignités bafouées, la recherche de boucs émissaires ; la volonté de « formater l’être humain, le femme » .
Mais qui sont donc « les tondues de notre 21ème siècle ? »

« Vous, apprenez à voir, plutôt que de rester les yeux ronds...
Le ventre est encore fécond, d'où a surgi la bête immonde ».
Epilogue  de « La Résistible Ascension d'Arturo Ui » de  Bertholt Brecht