03 juillet 2007

La Nuit des Imaginaires

Ma première expérience de cabaret d'écriture s'est déroulée en décembre 1999 autour de mon travail "Lettre d'Amour et Autres Histoires" exposé chez Etienne Huck - céramiste à Plérin.
Le passage à un nouveau millénaire devenait un merveilleux prétexte pour partager collectivement un temps suspendu, hors du temps et à la fois un moment d'intimité que représente un atelier d'écriture. Avec la participation du Groupe d' Education Nouvelle (j'y animais à l'époque des ateliers arts plastiques et écriture), j'ai élaboré "La Nuit des Imaginaires". Le fil conducteur était d'écrire une lettre d'amour à une personne imaginaire.

Moment mémorable, pari réussi ! Une cinquantaine de lettres ont été mises dans une amphore fabriquée par Etienne Huck que nous avons déposée au Lieu Unique à Nantes, dans le cadre du "Grenier de fin de siècle".

Ainsi les petits-enfants de ceux et celles qui ont écrit ce 18 décembre 1999, pourront en 2099 découvrir sans-doute avec beaucoup d'émotions, la prose amoureuse et fantasmatique de leurs grand-parents !

La_nuit_des_Imaginaires

Posté par Dominique POTARD à 12:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


10 mai 2007

Un cri contre la barbarie

fiche4500femmes

Dans le cadre du mois « Silence la violence », le  collectif «  Trop de Peines » propose.

EXPOSITION

 « Temps,
                tant de femmes »
 

 du 10 Mai au 16 Mai 2007   Espace François Mitterrand à Guingamp (22)

Les arts plastiques et graphiques sont de puissants supports pour dénoncer les dysfonctionnements de notre société.

En invitant l'exposition " Temps, tant de femmes " de l'artiste costarmoricaine Dominique Potard, le collectif "Trop de peines " aura atteint son objectif, de faire en sorte que la communauté Guingampaise réfléchisse sur les violences faites aux femmes du monde entier, et sur la condition féminine en général. Quinze oeuvres fortes et superbes, ont été appréciées par plus de 230 visiteurs. On y est venu seul, seule, en couple et en groupe. Lycéens, lycéennes, stagiaires en formation. Les femmes y sont venues bien sûr en plus grand nombre.

La mise en musique et lumière faite par des élèves de piano de l'école de musique de Ploufragan a été un franc moment d'extase et d'appropriation de l'oeuvre, pour la cinquantaine de spectateurs présents.

Beaucoup de remerciements et quelques témoignages poignants, comme cette mamie aux yeux embrumés, qui nous disait avoir vécu, à la ferme, en vase clos, sans pouvoir en parler à d'autres, une vie d'humiliation et de torture psychique. Une vie de résistance, le mot est lancé. Grâce au talent et à l'engagement d'artistes comme Dominique Potard, les citoyens pourront maintenant dire :"Assez!"

Connexion!
bulletin d'information du réseau santé de Guingamp n°16 juin 2007

Posté par Dominique POTARD à 15:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 février 2007

Exposition à Ploufragan - Côtes d'Armor

Affiche_jepg

Dominique POTARD pose un regard limpide sur les femmes

Patrick LE HO, adjoint à la culture de Ploufragan a présidé le vernissage de l'exposition de Dominique POTARD, plasticienne de Saint-Quay Portrieux. Elle explique son engagement sur la situation des femmes dans le monde. "Après avoir lu des textes et écrit moi-même, j'ai ressenti le besoin d'aller plus loin que les mots, de les transcender." Des corps de femmes au travers de multiples supports techniques."J'observe les corps, et les reconstruis, les charges de symbolisme." Le propos est clair, limpide. Sensualité, beauté, chaleur, transparence, lumière, mais aussi le martyre et la souffrance infligée, comme le viol, l'infibulation, l'excision donnent à réfléchir, comme ce miroir qui renvoie notre image de spectateur un peu désarmé devant tant de souffrances et tant de beauté.

Ouest-France du Jeudi 15 février 2007

Posté par Dominique POTARD à 14:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]