16 octobre 2011

Exposition Morlaix

BON JOUR à Tous,

 Grand coup de vent sur la Galerie « Des Fous, Des Sages » à Morlaix !!

Nous accueillerons particulièrement 2  nouvelles artistes :

Dominique Potard, plasticienne (des Côtes d’Armor) dont le travail  se nourrit de sensualité et de questionnements de l’intime. Dans l’exposition  Temps, Tant de femmes, elle représente le sexe féminin de manière poétique à partir de différents matériaux.

"Mettre la vie, la femme à travers son corps en lumière mais aussi lancer un cri contre la barbarie humaine".

Lise Péran avec ses bijoux « Perles de Pluie » & son univers poétique & plein d'humour associant & détournant toutes sortes d'éléments pour en faire des bijoux porteurs d'histoires. Elle sera présente jusqu'à la fin des vacances de la Toussaint.

Les autres créateurs sont plus des « habitués » de la galerie :

L'atelier Men Zao & ses bijoux argent tout en finesse, Jérôme Hovaere « Torpen » avec ses couteaux si modernes, Andgel Cuir avec ses sacs, bagages & accessoires tout cuir, Guillaume Varclaye avec ses créations & bijoux associant argent & matières naturelles & Valérie de Ville d'Avray avec sa collection « Comme Unique » vêtements, chapeaux & accessoires.

Que du beau Monde !!^^

Nous vous invitons à les retrouver le vendredi 21 octobre autour d'un pot convivial,  au 18 rue du mur à Morlaix à partir de 19h00

La Boutique/Atelier/Expo est ouverte du mardi au samedi de 10h00 à 19h00 sans interruption avec une ouverture supplémentaire  pendant les vacances de la Toussaint le lundi de 14h00 à 19h00 & dimanche de 10h00 à 13h00.

Contact : 06 67 37 46 93

À BIENTÔT !!!

Valérie & toute l'équipe**



Posté par Dominique POTARD à 12:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


20 mars 2010

Appel à participation pour l'expo à Ploufragan

Dispositif :

Un tas de chaussures peintes en rouges, posées à même le sol sur un tapis de cendres. Au sommet un drapeau rouge-imagerouge-image de lutte, de la conquête d'un territoire, de la manifestation collective, de la revendication...

La hauteur de l'installation sera définie en fonction du nombre de chaussures, de femmes engagées dans la démarche.

# Installation faite à partir de chaussures de femmes, toutes sortes de chaussures comme une multiplicité de femmes.

#Le rouge-symbolerouge-symbole de la vie, la mort, le sang, la lutte, la colère, la révolte, l'énergie, la passion, la revendication.

# Sur le drapeau est écrit, "Jouis, Regarde, Embrasse le monde", la plus réaliste des définitions de ce que doit être la vie.

Pour donner sens à cette installation-représentationinstallation-représentation du combat des femmes, pour faire bouger les frontières entre les genres, je souhaite m'appuyer sur la participation des femmes et plus particulièrement des femmes de Ploufragan.

Processus de la démarche dates et horaires :

Le collectage : dans cet acte, chaque femme amène sa pierre à l'édifice, apporte un petit bout d'elle, la chaussure comme base et protection de la posture de "femmes debout". Le collectage procède de la notion de collectif, de solidarité.Le collectage et la sensibilisation à la démarche se feront avec le soutien de différents services de la ville, Espace rencontre, Espace Victor Hugo, Médiathèque, Le Pollen...

Les ateliers : J'invite les femmes à venir peindre leurs chaussures, plusieurs peintures rouges seront mises à leur disposition afin que chacune puisse s'inscrire dans son individualité au sein du collectif. Ces ateliers proposés en semaine sur des temps de 2 heures en après-midi, un samedi après-midi et en soirée pour les femmes non disponibles en journée. Ces temps artistiques seront aussi des temps de rencontre de femmes où la parole et le faire entre en cohérence.

Peinture et matériel seront mis à disposition. Lieu de grand passage, le hall et la Galerie d'art de l'Espace Victor Hugo permet de créer l'évènement, de susciter la curiosité et la participation.

Mercredi 30 mars de 15h à 17h, jour de la représentation d'Olga de Pauline Sol Dourdain

Jeudi 1 avril de 15h à 17h et de 18h à 20h

Samedi 15 avril de 15h à 17h

INSTALLATION :  le lundi 3 mai à 14h. Les femmes pourront aller jusqu'au bout de cet acte de création en prenant part à la mise en place de l'installation dans le cadre de mon exposition : #Passage # Sans visage

Dominique Potard

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

tract1_copie

 

Posté par Dominique POTARD à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 septembre 2009

Exposition à Rennes

Pour ouvrir ce document cliquer ici : Exposition___Rennes

Posté par Dominique POTARD à 21:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 février 2008

Exposition à Gennevilliers - Hauts de Seine

Du 20 février au 12 mars 2008
la ville de Gennevilliers

la maison du Développement Culturel,
accueille l’exposition
« Temps, tant de femmes » de Dominique Potard

chrysalide

Dominique Potard, plasticienne, vit à Saint-Quay-Portrieux dans les Côtes d’Armor. Son travail plastique se nourrit de sensualité et de questionnements de l’intime. Dans l’exposition Tant Temps de femmes, elle représente le sexe féminin de manière poétique à partir de différents matériaux.
Deux semaines avant la journée internationale des femmes, cette exposition ainsi que le café bavard qui suivra le vernissage, sont l’occasion de rendre un hommage artistique aux femmes qui nous entourent.

Le vendredi 22 février 2008

Vernissage de l'exposition à 18h00

Café Bavard à partir de 19h00
En lien avec l’exposition « Temps, tant de femmes », le vernissage sera suivi d’un café bavard.
Le café bavard est depuis trois ans une formule développée par la MDC et très appréciée des gennevillois. Il s’agit de réunir artistes et spectateurs autour d’une thématique, dans une ambiance conviviale. Moments de découvertes, d’émotions, d’échanges, ces cafés bavards ont tous un air de fête dont les maîtres mots sont l’humour et la poésie.
Dans le cadre de l’exposition « temps, tant de femmes », nous avons demandé à certains des artistes programmés dans le cadre de notre saison « Culture à domicile », de rendre un hommage particulier à Dominique Potard.

Parmi les artistes annoncées pour le café bavard :
Les ongles noirs (rock noise)
Marie-Agnès Arlot et Nicolas Crosse (Danse contemporaine et contrebasse)
Magali de Jonckheere (auteur comédienne), Nicolas Koretsky et Valérie Decaubère Sylvie Gasteau (sonographe)
Rachid Brahim Djelloul (musique orientale)
Mimi Barthélémy (conte haïtien)

 Autour de l’exposition :
Cette soirée sera précédée le jeudi 21 février à partir de 20h, d’une soirée Produits Frais Danse Contemporaine, avec la Cie Desidelà et le spectacle Pschutt !…ça commence !,

Autour du thème de la rencontre et de la séduction, l’univers de cette pièce conjugue des pratiques de corps contemporaines et celles du 18ème siècle. Pour se faire les danseurs ont rencontré l’univers baroque proposé par des œuvres picturales, littéraires, chorégraphiques, cinématographiques… (Fragonard, Casanova, Diderot, Mirabeau…) et se l’ont approprié corporellement laissant le mouvement devenir matière unique par laquelle le discours artistique s’élabore. Les danseurs, aux potentialités différentes, s’attribuent puis dépassent et décalent les manières du corps baroque à travers ses usages et ses symboles, laissant place à un corps libertin et tonique.

La Compagnie Desidelà a déjà représenté plusieurs chorégraphies à la MDC dans le cadre des Produits Frais. L’une de ses créatrices est Cécile Mourice, professeur à l’Ecole Municipale de Danse.  
Cette soirée Produits Frais sera suivie d’une discussion avec Dominique Potard dont les œuvres sont exposées à
la MDC.

Pour tous renseignements :
Maison du Développement Culturel, 16, rue Julien Mocquard
92237 Gennevilliers.
Tél :01 40 85 64 52

Posté par Dominique POTARD à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 mai 2007

Un cri contre la barbarie

fiche4500femmes

Dans le cadre du mois « Silence la violence », le  collectif «  Trop de Peines » propose.

EXPOSITION

 « Temps,
                tant de femmes »
 

 du 10 Mai au 16 Mai 2007   Espace François Mitterrand à Guingamp (22)

Les arts plastiques et graphiques sont de puissants supports pour dénoncer les dysfonctionnements de notre société.

En invitant l'exposition " Temps, tant de femmes " de l'artiste costarmoricaine Dominique Potard, le collectif "Trop de peines " aura atteint son objectif, de faire en sorte que la communauté Guingampaise réfléchisse sur les violences faites aux femmes du monde entier, et sur la condition féminine en général. Quinze oeuvres fortes et superbes, ont été appréciées par plus de 230 visiteurs. On y est venu seul, seule, en couple et en groupe. Lycéens, lycéennes, stagiaires en formation. Les femmes y sont venues bien sûr en plus grand nombre.

La mise en musique et lumière faite par des élèves de piano de l'école de musique de Ploufragan a été un franc moment d'extase et d'appropriation de l'oeuvre, pour la cinquantaine de spectateurs présents.

Beaucoup de remerciements et quelques témoignages poignants, comme cette mamie aux yeux embrumés, qui nous disait avoir vécu, à la ferme, en vase clos, sans pouvoir en parler à d'autres, une vie d'humiliation et de torture psychique. Une vie de résistance, le mot est lancé. Grâce au talent et à l'engagement d'artistes comme Dominique Potard, les citoyens pourront maintenant dire :"Assez!"

Connexion!
bulletin d'information du réseau santé de Guingamp n°16 juin 2007

Posté par Dominique POTARD à 15:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 février 2007

Exposition à Ploufragan - Côtes d'Armor

Affiche_jepg

Dominique POTARD pose un regard limpide sur les femmes

Patrick LE HO, adjoint à la culture de Ploufragan a présidé le vernissage de l'exposition de Dominique POTARD, plasticienne de Saint-Quay Portrieux. Elle explique son engagement sur la situation des femmes dans le monde. "Après avoir lu des textes et écrit moi-même, j'ai ressenti le besoin d'aller plus loin que les mots, de les transcender." Des corps de femmes au travers de multiples supports techniques."J'observe les corps, et les reconstruis, les charges de symbolisme." Le propos est clair, limpide. Sensualité, beauté, chaleur, transparence, lumière, mais aussi le martyre et la souffrance infligée, comme le viol, l'infibulation, l'excision donnent à réfléchir, comme ce miroir qui renvoie notre image de spectateur un peu désarmé devant tant de souffrances et tant de beauté.

Ouest-France du Jeudi 15 février 2007

Posté par Dominique POTARD à 14:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]