RCflylight

Photos à retrouver dans #1 passage "Regards Croisés" Tréguier

Regards Croisés

Dominique Potard – plasticienne

Pauline Sol Dourdin - danseuse

 

Croisement de 2 regards de femmes, 2 générations, qui se retrouvent autour de la même nécessité de « dire », de partager, de renvoyer les sentiments, les émotions, les révoltes, les états traversés, qui construisent l’identité.

La transformation, l'appropriation du corps se confronte à des codes sexués qui régissent le monde en 2 catégories - le monde des hommes, le monde des femmes.

Interpeller tout un chacun sur la question de l'identité définie par le corps, en rapport à l’histoire d’hier et d’aujourd’hui, ce « deuxième sexe » que nous revendiquons « sujet libre », pour ouvrir des espaces d’échange et de « remontée de parole » avec le public.

jeudi 29 mars à Tréguier (22)  - Suite printanière

17h30Le Bel aujourd'hui
« Temps, Tant de Femmes » Exposition de Dominique Potard

Mettre la vie, la femme à travers son corps en lumière. Revendiquer la plénitude, l’épanouissement dans sa complexité, son appartenance à une société, au monde. Etre pleine et entière. Défendre l’amour qu’on se porte à soi Mais aussi lancer un cri contre la barbarie humaine ! Observer les corps et les reconstruire, les charger de symbolisme.

Lecture à voix haute 2 élèves L théâtre du lycée Savina

 18h chapelle des Paulines

« #1 Passage #2 sans visage » - exposition Dominique Potard

« Mettre à jour la métamorphose du corps – sujet.

De franchissements en transformations, de la vie à la mort ; combien de passages, combien de vies, combien de luttes pour se dé-jouer des carcans, passer entre les mailles du filet et exister -

Enveloppes diaphanes, transparences et interstices – derrière, le corps. »

 Création vidéo « les fantômes» et «Moi, je m'aime tout court» de et par les élèves de 1èreL cinéma du lycée Savina

 Performances Dansées - Pauline Sol Dourdin

Le corps, objet, objet de l'Autre, de soi
Le corps, l’enveloppe … une femme, une être humaine.
Le corps, territoire occupé.
Le corps, démembré, morcelé, objectivé, enchaîné aux mythes. Réapproprions-nous nos corps.
- Danser la féminité. Quelle féminité ?
- Identité de femme. Lieu commun d’une construction.
- Territoire intime. Violence. Corporéité brute.

 Lectures à voix haute 1ère et Terminale L théâtre

 Conférence par Daniel Giacobi, enseignant d'histoire lycée Savina durée ½ h

« Tondues des camps de la mort », « Tondues de la Libération »,  deux situations apparemment opposées et pourtant deux attitudes qui se rencontrent : des dignités bafouées, la recherche de boucs émissaires ; la volonté de « formater l’être humain, le femme » .
Mais qui sont donc « les tondues de notre 21ème siècle ? »

« Vous, apprenez à voir, plutôt que de rester les yeux ronds...
Le ventre est encore fécond, d'où a surgi la bête immonde ».
Epilogue  de « La Résistible Ascension d'Arturo Ui » de  Bertholt Brecht