Du 20 février au 12 mars 2008
la ville de Gennevilliers

la maison du Développement Culturel,
accueille l’exposition
« Temps, tant de femmes » de Dominique Potard

chrysalide

Dominique Potard, plasticienne, vit à Saint-Quay-Portrieux dans les Côtes d’Armor. Son travail plastique se nourrit de sensualité et de questionnements de l’intime. Dans l’exposition Tant Temps de femmes, elle représente le sexe féminin de manière poétique à partir de différents matériaux.
Deux semaines avant la journée internationale des femmes, cette exposition ainsi que le café bavard qui suivra le vernissage, sont l’occasion de rendre un hommage artistique aux femmes qui nous entourent.

Le vendredi 22 février 2008

Vernissage de l'exposition à 18h00

Café Bavard à partir de 19h00
En lien avec l’exposition « Temps, tant de femmes », le vernissage sera suivi d’un café bavard.
Le café bavard est depuis trois ans une formule développée par la MDC et très appréciée des gennevillois. Il s’agit de réunir artistes et spectateurs autour d’une thématique, dans une ambiance conviviale. Moments de découvertes, d’émotions, d’échanges, ces cafés bavards ont tous un air de fête dont les maîtres mots sont l’humour et la poésie.
Dans le cadre de l’exposition « temps, tant de femmes », nous avons demandé à certains des artistes programmés dans le cadre de notre saison « Culture à domicile », de rendre un hommage particulier à Dominique Potard.

Parmi les artistes annoncées pour le café bavard :
Les ongles noirs (rock noise)
Marie-Agnès Arlot et Nicolas Crosse (Danse contemporaine et contrebasse)
Magali de Jonckheere (auteur comédienne), Nicolas Koretsky et Valérie Decaubère Sylvie Gasteau (sonographe)
Rachid Brahim Djelloul (musique orientale)
Mimi Barthélémy (conte haïtien)

 Autour de l’exposition :
Cette soirée sera précédée le jeudi 21 février à partir de 20h, d’une soirée Produits Frais Danse Contemporaine, avec la Cie Desidelà et le spectacle Pschutt !…ça commence !,

Autour du thème de la rencontre et de la séduction, l’univers de cette pièce conjugue des pratiques de corps contemporaines et celles du 18ème siècle. Pour se faire les danseurs ont rencontré l’univers baroque proposé par des œuvres picturales, littéraires, chorégraphiques, cinématographiques… (Fragonard, Casanova, Diderot, Mirabeau…) et se l’ont approprié corporellement laissant le mouvement devenir matière unique par laquelle le discours artistique s’élabore. Les danseurs, aux potentialités différentes, s’attribuent puis dépassent et décalent les manières du corps baroque à travers ses usages et ses symboles, laissant place à un corps libertin et tonique.

La Compagnie Desidelà a déjà représenté plusieurs chorégraphies à la MDC dans le cadre des Produits Frais. L’une de ses créatrices est Cécile Mourice, professeur à l’Ecole Municipale de Danse.  
Cette soirée Produits Frais sera suivie d’une discussion avec Dominique Potard dont les œuvres sont exposées à
la MDC.

Pour tous renseignements :
Maison du Développement Culturel, 16, rue Julien Mocquard
92237 Gennevilliers.
Tél :01 40 85 64 52